top of page

Avec cette recette, absolument TOUS vos plats seront plus savoureux !

Certains conçoivent encore aujourd’hui votre espace cuisine en pensant que seule suffit la compétence, au demeurant honorable, d’un vendeur de meubles, votre espace cuisine étant pour eux simplement un alignement de meubles obéissant à quelques règles simples. Et d’affirmer, pour se justifier, que des cuisines plus « élaborées » ne sont que des cuisines de « magazine », sans réalité réalisable, des prototypes en quelque sorte.

Cuisine_luxe_haut-de-gamme_italienne_espace_en_t

Ils ont raison sur un point : ce sont bel et bien des cuisines « élaborées » (du latin ex labor signifiant « qui est le fruit d’un travail »). Car, en fait, concevoir votre espace cuisine exige un esprit sans cesse formé, forgé, imprégné de disciplines aussi diverses qu’indispensables que sont l’architecture, l’architecture d’intérieur mais aussi et surtout la psychologie et la sociologie. Concevoir votre espace cuisine est une véritable recherche qui se repose sur une formation permanente dans ces disciplines scientifiques et c’est à cette seule condition que votre espace cuisine répondra adéquatement à vos besoins. Et je ne parle pas seulement des besoins techniques, pragmatiques de fonctionnalité, je parle de vos besoins humains vitaux.



cuisine_sur-mesure_finition_bois_portes_accordeon

Le phénomène du changement de statut de l’espace cuisine intéresse au plus haut point les sociologues. Hier reléguée en coulisses, l’espace cuisine est désormais une pièce de réception ! Souvent ouvert, l’espace cuisine est un lieu de vie, c'est parfois là que les enfants font leurs devoirs, c'est aussi là que les confidences s'échangent. La position de l’espace cuisine dans la maison n’est plus le même que celle que lui réservaient les décennies précédentes. Il retrouve la place qu’il avait à la Préhistoire, répondant ainsi plus adéquatement à nos ressentis génétiques.

L’homme est grégaire. Vous avez déjà vu un groupe d’animaux fuyant un prédateur, ce que l’on appelle un comportement du troupeau : les sociobiologistes expliquent qu’en se comportant ainsi, chaque membre de la population réduit le danger pour lui-même en s’intégrant au groupe en fuite, face au stimulus environnemental que constitue le prédateur. Le grégarisme participe donc à la défense, à la protection du groupe ; il renforce ses chances de survie en ayant des effets favorables sur les individus, mais surtout sur ce qui fonde le groupe, les valeurs autour desquelles chacun se reconnaît. On parle ainsi d’instinct grégaire pour désigner de tels regroupements d’individus dont le seul but est de réduire le stress. L’espace cuisine est ce lieu refuge autour du feu qui réduit le stress. C’est également autour du feu que se transmettaient oralement les savoirs. Et l’espace cuisine redevient le lieu de rassemblement où s’échangent oralement l’histoire du groupe et ses valeurs, assurant ainsi la cohésion de la famille et sa survie. Les sociologues voient également dans l’acte de cuisiner aujourd’hui une quête de sens quasi désespérée. Dans un monde sans repères où tout va toujours plus vite, et parfois trop loin, le retour en force de l'acte de cuisiner devient la clé du bien-être, voire du bonheur. «Cuisiner, c'est une manière de se retrouver soi-même, résume Perla Servan-Schreiber, auteur du Bonheur de cuisiner (Editions de la Martinière) et éditrice avec son mari, Jean-Louis Servan-Schreiber, du magazine Clés. Quand je rentre chez moi après une journée de travail, je ressens au plus profond de moi le besoin de me mettre aux fourneaux. C'est une manière de quitter le monde de la représentation pour me ressourcer intérieurement. Cela me remet dans la matérialité. Nous passons notre temps dans le virtuel, devant des écrans d'ordinateur ou de télévision; cela fait du bien de toucher des aliments, des légumes frais qui sont autant de morceaux de vie. Il faut réhabiliter le contact sensoriel, mais aussi la vraie temporalité. Dans la cuisine, le maître absolu, c'est le temps. Vous ne pouvez pas négocier avec lui. Un œuf à la coque, c'est entre 3 et 4minutes. Si c'est plus, ce n'est plus un œuf à la coque!»




cuisine_edvige_natali_sur mesure_parquet_ancien


Je pourrais m’étendre plus longuement sur la question mais mon propos veut simplement démontrer qu’il faut que votre espace cuisine soit conçu tout en prenant en compte des facteurs vitaux. Votre espace cuisine doit vous éveiller la sécurité, doit vous apaiser, doit favoriser l’échange, doit vous tenter à cuisiner sans plus que cela devienne une corvée, doit être un aimant attirant la famille à se retrouver : il doit être refuge, agora, et aimant.


Et la recette dont je vous parle en titre, qu’en est-il, me direz-vous.

Là encore, c’est de la sociologie. De récentes études scientifiques ont mesuré que le même plat est ressenti comme meilleur et plus savoureux quand il est mangé en groupe que quand il est mangé seul. Précisément parce que l’espèce humaine est sociale et grégaire. Des comportements de groupe ont été sélectionnés au cours de notre évolution biologique et se sont imprimés à jamais en nous. Une cuisine élaborée doit donc répondre à ces instincts que nous ressentons malgré nous sous peine que nous vivions moins bien sans savoir très bien le pourquoi. Le pourquoi ? Un espace mal conçu ne répondra pas aux besoins instinctifs vitaux de l’humain que nous sommes.

bottom of page