top of page
Rechercher

Le four "couteau suisse" : le four surgélateur, une révolution !




Freddy (c'est son nom) allie le refroidissement rapide (le premier surgélateur domestique) à la chaleur basse température en gérant des températures de -40°C à +85°C et offre ainsi 9 fonctions innovantes si indispensables en cuisine.






Mais avant de poursuivre la présentation de cette révolution dont vous ne pourrez plus vous passer, il est important de préciser la différence phénoménale entre "surgélation et "congélation". Cette différence est trop souvent méconnue et pourtant, toutes et tous, lorsque vous ouvrez, dans une grande surface, les congélateurs, vous ne dites pas que vous achetez des "congelés" mais des "surgelés" !


Nous vous laissons découvrir plus en détail cette différence cruciale en parcourant cet autre article de notre blog, mais en résumé, la différence est la suivante : la CONgélation est un processus de CONservation, la surgélation, elle, étant un processus de refroidissement.

Le congélateur n'a jamais été conçu pour refroidir les aliments bien que ces derniers, une fois placés dans un congélateur, finissent par refroidir du simple fait d'être dans un environnement froid. Et c'est précisément là le problème : le refroidissement est bien trop lent puisque passif et les conséquences sont néfastes pour les aliments.

Le surgélateur, lui, n'est pas prévu pour conserver les aliments mais est par contre prévu pour refroidir de manière active les aliments qui une fois refroidis rapidement peuvent être conservés au congélateur. Les aliments sont ainsi très nettement moins altérés, gardent leur saveur, leur texture.


Encore fallait-il un surgélateur domestique pouvant se disposer dans votre cuisine. Et Freddy est ce surgélateur domestique tant attendu.


Un révolution aux avantages écologiques non négligeables !


Mais Freddy ne se contente pas d'apporter cette solution de surgélation si indispensable, il offre en plus bien d'autres fonctions qui répondent aussi à des usages pour lesquels aucune solution n'existait.


Nous vous laissons découvrir ces multiples fonctions en poursuivant cet article.



LA SURGELATION







LA SURGELATION DELICATE






LE REFROISSISEMENT DES BOUTEILLES

Pour les distraits qui ont oublié de mettre le rosé au frais alors que leurs amis arrivent !











LE REFROIDISSEMENT RAPIDE A +3°C









LA DECONGELATION RAPIDE A FROID










LE CONDITIONNEMENT DE TEMPERATURE

Tout le monde a "les boules" quand il faut servir de la crème glacée sortant du congélateur trop dure pour pouvoir faire ses boules. La raison ? Le congélateur conserve à -18° alors que la température de service de la crème glacée est entre -10°C et -12°C. Avec Freddy, sans que la crème ne décongèle, on ressort sa crème glacée à la bonne température avant de la replacer (si il en reste, évidemment) dans le congélateur.










LA CHAMBRE DE POUSSE

Faire lever ses pâtes dans une chambre de pousse maîtrisant la température ET l'hygrométrie.











LES PLATS PRÊTS A MANGER

Si les fours "traditionnels" peuvent être programmés pour lancer une cuisson à une heure précise, il faut toujours y placer les plats avant la cuisson. Sachant que l'on ne peut laisser des aliments plus de 2h dans une température au-delà de 10°C, impossible de laisser dans ces fours les plats toute la journée. Et donc la programmation de la cuisson ne sert pas à grand-chose. Par contre, si on pouvait disposer les plats dans un four qui les conserve à +4°C (ou moins lorsque les plats sont surgelés) toute la journée, et programmer la cuisson pour que ces plats soient prêts au moment où l'on rentre du travail affamé(e), ce serait le top ! Voilà Freddy qui résoud votre problème !











LA CUISSON BASSE TEMPERATURE

La cuisson idéale. Il s’agit d’une alternative saine aux modes de cuisson traditionnels et dont vous verrez les bénéfices concrets. Cette technique de cuisson préserve les vitamines et les propriétés gustatives des ingrédients.

Des études ont montré que la cuisson à haute température détruit la majorité des vitamines. C’est un phénomène progressif, et au-delà de 100°C, seuls les minéraux les plus résistants subsistent.

La cuisson basse température possède un autre atout incroyable. En plus de ne pas nécessiter d’ajout de matière grasse pour la cuisson, cette technique rehausse les saveurs. L’objectif est d’apprécier au maximum le produit et de préserver une majorité de minéraux et de vitamines.













FREDDY

LA REVOLUTION CULINAIRE

DU XXI ème SIECLE

Vous en doutez encore ?

Vous vous posez des questions ?

cliquez sur l'image ci-dessous





Hozzászólások


Partagez cet article
en cliquant sur ces 3 points >>>>>

Vers autres articles du blog

bottom of page